Prêtre Sem, le léopard et les Origines nègres des Egyptiens anciens.

SOMMAIRE :


Notes préliminaires

Le Prêtre Sem

Le Léopard

Conclusion


Notes préliminaires


1- Nous employons indifféremment : « Prêtre sem », « Prêtre-sem », « Prêtre Sem », …

2- Le BA : Terme kamit regroupant plusieurs acceptions. Souvent traduit dans la littérature par le mot « âme ». Comme l’Akh et le Ka, le Ba désigne une composante de l’être humain ou divin. Les Divinités et les Pharaons disposent d’un grand nombre de Baous (pluriel de Ba) qui témoignent de leur puissance et de leur activité. Le Ba du défunt apparaît comme la personnification de toutes ses forces vitales, et représente l’élément dynamique et mobile du mort par opposition à sa momie. C’est pourquoi il est souvent figuré dans les tombes privées du Nouvel Empire sous la forme d’un oiseau à tête humaine. Le Ba du défunt habite le Ciel, mais revient régulièrement sur Terre, dans « sa » tombe, afin de recueillir les offrandes.

3- Le KA : Notion abstraite désignant un aspect de la personnalité des Divinités et des humains, à l’instar de l’Akh et du Ba. Le Ka est le support des forces procréatrices et dispensatrices de Vie ; il symbolise la Force Vitale ininterrompue qui se transmet de génération en génération. Apparaissant à la naissance de l’Humain, le Ka survit à sa mort. Comme le Ba, il reçoit des offrandes et garantit la Vie éternelle dans l’Au-delà.

[page]

Le Prêtre Sem


Le titre de « Sem » attesté depuis l’époque archaïque était attribué au fils aîné du Roi qui représentait son père, notamment devant les Divinités lors des cérémonies cultuelles.

Le prêtre sem jouait un rôle important dans le rituel de l’ouverture de la bouche et lors des funérailles. Ce titre évolua pour devenir progressivement un titre purement sacerdotal. La fonction de prêtre sem revêtait une signification particulière dans les cultes de Ptah, Sokar et Ousiré ( Osiris ) ; ces prêtres sont également représentés dans les temples funéraires royaux du Nouvel Empire où ils sont figurés drapés d’une peau de félin.


Le prêtre-sem est un Hem-Ka ( Serviteur du Ka ). Appelé également prêtre funéraire, il représente le fils successeur du Roi devenu Osiris lors de la cérémonie d'ouverture de la bouche afin de rendre à la momie l'usage de ses sens afin qu'elle puisse gagner sans encombre l'au-delà.

Pour ce faire, il s'installe devant la momie et, accroupi, simule un sommeil cataleptique ; son esprit est censé s'envoler dans l'invisible pour ramener à la momie l'esprit égaré du mort.

Lorsque le prêtre-sem revient de son voyage céleste, le ka du mort est censé également avoir réintégré sa momie.

Le prêtre-sem a remplacé au Nouvel Empire égyptien le prêtre de l'Ancien Empire couvert d'une peau de vache appelé tehenou. Il est revêtu d'une peau de félin, généralement de léopard, et porte la tresse de l'enfance comme s'il était l'enfant du défunt. Si ce dernier était son prédécesseur, le nouveau pharaon supervisait la cérémonie vêtu de la tenue du prêtre-sem.

[page]

Le Léopard


Le léopard ( Panthera pardus ) ou panthère est une espèce de félins de la sous-famille des panthérinés. Ce félin présente un pelage fauve tacheté de rosettes ; une forme mélanique existe également. Excellent grimpeur et sauteur, le léopard a la particularité de hisser ses proies à la fourche d'un arbre pour les mettre hors de portée des autres prédateurs. Félin solitaire et opportuniste, le léopard est largement distribué en Afrique et en Asie du Sud-Est sur de nombreux types d'habitats.


Il existe neuf sous-espèces de léopards selon l'Union internationale pour la conservation de la nature :

le léopard d'Afrique ( Panthera pardus pardus ) ;

le léopard d'Indochine ( Panthera pardus delacouri ) ;

le léopard de Perse ( Panthera pardus saxicolor ) ;

le léopard indien ( Panthera pardus fusca ) ;

le léopard du Sri Lanka ( Panthera pardus kotiya ) ;

le léopard de Java ( Panthera pardus melas ) ;

le léopard de Chine du Nord ( Panthera pardus japonensis ) ;

le léopard d'Arabie ( Panthera pardus nimr ) ;

le léopard de l'Amour ( Panthera pardus orientalis ).

[page]

En Afrique, les chefs portent des coiffes ou des capes en fourrure de léopard, ou parent leur trône d'une peau de léopard. En raison de sa discrétion, le léopard est une figure rusée dans les légendes africaines : il a la réputation d'effacer ses traces de pas avec sa queue lorsqu'il avance.


Dans certaines tribus bantoues et particulièrement au Congo-Kinshasa, le léopard était considéré comme un animal rusé, puissant et résistant. C'est la raison pour laquelle le président Mobutu Sese Seko portait la toque et certains attributs de léopard qui le rendaient puissant aux yeux de la population.

Mobutu Sese Seko était d'ailleurs surnommé « Le léopard de Kinshasa ». Un léopard fait maintenant partie des armoiries du pays.



Le léopard est préféré au lion comme le roi des animaux par les tribus africaines. Comme le lion, il est ridiculisé dans les légendes par des animaux plus faibles, comme la tortue, le lièvre ou la gazelle.

Dans le royaume de Dahomey, le souverain était nommé « le léopard » et portait des peaux de léopards. Le commerce de ces peaux était très actif. D'autres chefs de tribus gardaient des léopards captifs auprès d'eux et pouvaient en apprivoiser pour les garder auprès d'eux lors des séances publiques.

[page]

Le léopard est considéré comme le grand félin le plus sauvage par certaines tribus africaines et avait la réputation d'être mangeur d'hommes.

La légende des hommes-léopards est similaire à celles des loups-garous : un homme prend l'apparence d'un léopard par magie pour tuer des hommes.

La secte des hommes-léopards Aniota est une société secrète africaine dont les membres portaient des vêtements et des armes en léopard.


Nous pouvons rajouter ce que dit le Dr. Hartwig Altenmüller, Professeur Émérite à l'Institut d'Archéologie de l'Université de Hambourg, en Allemagne - Département d’Égyptologie. ( II est également : - Directeur des fouilles en Égypte à Saqqarah et à Louxor ) :


« II est admis que les vêtements en peau de panthère sont largement répandus dans toute l'Afrique. C'est l’une des raisons pour laquelle on peut classer la peau de panthère de la culture égyptienne comme un signe important panafricain dont la source ne doit pas être nécessairement localisée en Égypte.
Dans l’Égypte de l'Ancien Empire ( 2700-2100 av. J.C. ) la peau de panthère est une marque distinctive du rang élevé de son porteur et peut indiquer l'appartenance à la parenté royale.
À l'Ancien Empire égyptien le propriétaire d'une tombe se fait représenter dans un costume de peau de panthère pour se procurer pour sa vie après la mort la possibilité d'être un fonctionnaire de haut rang et d'être un membre de l'entourage du roi de son époque. »
( voir la célèbre revue scientifique d’Egyptologie : ANKH n°17 année 2008, La peau de panthère en Égypte ancienne et en Afrique )

[page]

Conclusion


La Peau de Léopard sert donc à indiquer un haut rang. À Kémèt, elle est utilisée surtout pour la vie après la mort.

D’une façon générale, elle est attestée dans les documents et les coutumes africaines. II est admis que la peau de panthère est largement répandue dans toute l'Afrique.


Il est vraiment difficile, stupide, voire impossible d’enlever Kémèt ( Egypte ancienne ) de son milieu négro-africain !

ETILE ( Imhotep ), Egyptologue, Ingénieur en chef

Retour à l'accueil