Mythomanes !


Sommaire... :

I) - Nier l’évidence...
II) - Mensonges et Vantardises...
III) - Racismes et Arrogances...
IV) - Conclusion...
V) - Bibliographie...

Le sujet est très vaste. Néanmoins, il n’est pas complexe : Nous nous sommes contentés d’illustrer les points saillants avec quelques exemples.

I) - Nier l’évidence...

Lorsque les « Mythos » sont dans leur masturbation intellectuelle, il ne faut jamais perdre de vue que leur falsification historique a pour but de maintenir ou de provoquer chez les Nègres une mentalité infantile, de ruiner leur appétit intellectuel, de les faire perdre confiance en eux-mêmes, de les mettre en permanence dans une situation de dépendance.

[page]

( Issa et ses compagnons ; plus de -310 avant ' Jesus Christ ' ; musée copte du Caire. )


Nous sommes en présence, chez ces leucodermes, d’une structure psychotique !

Le Professeur Théophile Obenga écrit :

« Et pourtant, dès 1947, Gide, Monod, Griaule, Sartre, Masson-Oursel, Mounier, Naville et Howlett avaient averti, tous unanimement : que cesse donc l’arrogance africaniste qui ne dicte chez les Africains que la peur du réel, le mépris de soi, le doute, l’hésitation, la soumission, le besoin de tutelle intellectuelle, le manque de courage critique, afin que l’oppression et la misère se maintiennent ».

Roger Garaudy ( philosophe, écrivain et homme politique ) dans un de ses livres, Le terrorisme occidental, écrit : « Quand, enfin, seront payés les brevets d’invention de la poudre, de la boussole, du papier et de tout ce qui a permis la prétendue " Renaissance de l’Europe " ? »

[page]

Jean Ziegler ( Suisse et professeur émérite de sociologie ) écrit : « Encore faut-il prêter notre attention à cette capacité qu’ont les Occidentaux à dire la loi pour les autres sans se l’appliquer à eux-mêmes. Car cette faculté, qui touche à la schizophrénie, est impressionnante. »

Le Comte Volney ( philosophe et orientaliste français ; 1757-1820 ), soulignait déjà :
« Quel étonnement n’éprouvons-nous pas, quand nous réfléchissons qu’aux Nègres, aujourd’hui nos esclaves et l’objet de notre mépris, nous devons nos arts, nos sciences… »

Diodore de Sicile, historien grec contemporain de César Auguste, 63 av J.-C.-14 ap J.-C., nous dit que c'est l'Éthiopie qui aurait colonisé l'Égypte ( au sens athénien du terme : l'augmentation de la densité a entraîné un mouvement vers le nord ), Bibliothèque historique, livre III, 3, 1.


[page]

Aristote a été le premier pigmentologue grec ou théoricien des couleurs. Aristote classe les Égyptiens et les Éthiopiens parmi les nations ayant une couleur de peau excessivement nègre.
( Aristote, Physionomie, 6 ).

Jean-François Champollion, père de l’Égyptologie moderne, souhaitait que l’on admette que les Égyptiens anciens étaient semblables aux autres Africains nègres ; mais l’Égyptologie française trahit le père fondateur en falsifiant l’Histoire.

Champollion ne disait-il pas ( voir Bibliographie ) après avoir visité des tombeaux de Pharaons dans la Vallée des Rois :

« On y trouve aussi les Égyptiens et les Africains représentés de la même manière, ce qui ne pouvait être autrement : mais les Namou ( les Asiatiques ) et les Tamhou ( les races européennes ) offrent d’importantes et curieuses variantes.(…) enfin (et j’ai honte de le dire, puisque notre race est la dernière et la plus sauvage de la série ) les Européens qui, ces époques reculées, il faut être juste, ne faisaient pas une trop belle figure dans ce monde. Il faut entendre ici tous les peuples de race blonde et à peau blanche, habitant non seulement l’Europe, mais encore l’Asie, leur point de départ. »



Hérodote, surnommé le père de l'histoire, historien grec 480-425 av JC, a été en Égypte. Il nous dit que les Égyptiens anciens sont des nègres : " … ils ont la peau noire et les cheveux crépus…" ; Livre II, 104. Etc…
( voir nos nombreux articles sur la négritude des égyptiens anciens ; voir aussi la négritude des Sumériens, des Olmèques, … )

[page]

II) - Mensonges et Vantardises...

Pour le « Mytho » ; Christophe Colomb aurait découvert l’Amérique ( Les Nègres ont découvert ce continent environ 40 000 ans avant Colomb. En effet la plus basse couche archéologique de l'activité humaine, dans l'abri de roche de Pedra Furada, au Brésil, a donné des résultats au radiocarbone s'étendant de 35 000 à 48 000 ans ).


Charlemagne aurait inventé l’école ( l’école existait sur les bords du Nil, quatre millénaires avant ce démon blanc ; les Kamits l’appelaient « Maison de Vie » )
Gutenberg aurait inventé l’imprimerie ( malheureusement devancé par les Chinois )
Hippocrate aurait inventé la médecine ( élève des prêtres-sages de l’Egypte ancienne ).
Thalès aurait inventé les mathématiques ( élève des prêtres-sages de l’Egypte ancienne ).
Thalès et Pythagore la philosophie ( élèves des prêtres-sages de l’Egypte ancienne ).
Les Grecs anciens auraient été les premiers « penseurs » ( élèves des égyptiens anciens et incapables d’être les créateurs de l’écriture qu’ils utilisèrent… )

[page]

Etc… ( la liste est vraiment trop longue et surtout monotonement blanche neige… )

Bref, le Blanc aurait tout inventé pour Monsieur « Mytho ». L’école caucasienne se fait
« accumulateur » de mensonges : « Cocorico o o o !!! »

III) - Racismes et Arrogances...

Paul Pierre Broca ( médecin, anatomiste et anthropologue français ), ciblant entres autres les Noirs, écrivait :
« … certains peuples n’ont absolument aucune notion de Dieu et l’âme, que leurs langues n’ont absolument aucun point de contact avec les nôtres, qu’ils sont tout à fait insociables et qu’ils diffèrent des peuples caucasiques par leurs caractères intellectuels et moraux bien plus encore que leurs caractères physiques »

[page]


Il avait lui-même émis l'hypothèse suivant laquelle « la petitesse relative du cerveau de la femme » dépendait à la fois de son infériorité physique et de son infériorité intellectuelle.

L’historien russe Léon Poliakov écrit à juste titre que Broca et Pouchet en France, Haeckel en Allemagne eurent vite fait de rapprocher « l’homme de Néandertal » ( plus trapu et plus fruste que l’homme ) des Noirs dont la « création séparée » leur paraissait attestée, entre autres indices, par la stérilité prêtée à l’époque aux mulâtres, en leur qualité d’ « êtres hybrides » : le Noir ou le « sauvage » en général était définitivement placé hors de l’espèce humaine ; il était à l’Homo sapiens ce que l’âne était au cheval.

L’Évêque Bossuet écrit :

« Condamner un État qui pratique l’esclavage ce serait condamner le Saint-Esprit, qui ordonne aux esclaves, par la bouche de saint Paul, de demeurer en leur état et n’oblige point leurs maîtres à les affranchir »

[page]

Esprit dit rigoureux d’après le dictionnaire français, Montesquieu écrit :

« Ceux dont il s’agit sont noirs depuis les pieds jusqu’à la tête ; et ils ont le nez si écrasé qu’il est presque impossible de les plaindre. »

[page]

« Les nègres sont si naturellement paresseux que ceux qui sont libres ne font rien… »

Le Catholique Gobineau écrit :

« Un autre individu paraît : c’est un nègre (…) Quand l’œil s’est fixé un instant sur un individu ainsi conformé, l’esprit se rappelle involontairement la structure du singe… »

Le « célèbre » Voltaire écrit à propos des Nègres : « Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses. » ;



« Enfin je vois des hommes qui me paraissent supérieurs à ces nègres, comme ces nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres et aux autres animaux de cette espèce. »

[page]

Le Raciste pense que « la suprématie » de sa race est un fait scientifique. Il s’inquiète au sujet de sa dégénérescence à cause du métissage.

IV) - Conclusion...

Aujourd’hui, avec toutes les facilités que nous avons pour accéder à l’information, pouvons-nous toujours répéter les discours des théoriciens racistes de l’époque des Lumières ?


Mais qui est cette France qui n’en finit pas de parler de l’homme alors qu’elle méprise le Nègre ? Au lieu de pleurer tout le temps pour la France, nous devrions le faire pour l’Afrique ! :

- En Afrique subsaharienne, environ cinq cent mille femmes sont mortes en couches en 2007

[page]

- En 2008, le virus du sida avait touché 39,5 millions de personnes et au Botswana, la moitié des travailleurs ruraux ont été tués par le virus.
En effet, en raison du prix de vente élevé pratiqué par les géants occidentaux de la pharmacie, la majeure partie des malades n’ont pas accès aux trithérapies. En 2010, dix-huit millions d’enfants, rien qu’Afrique méridionale, sont devenus orphelins à cause du sida…
- Chez eux, plus de 90% des Africains noirs n’ont pas « le budget » consacré à un chien d’appartement parisien…
Etc… etc…

Le « Mytho » ne peut comprendre ni l’aspiration des Noirs à un monde équitable et juste, ni leur détermination à parvenir à leurs fins. Le « Mytho » se dit même « profondément antiraciste ». Il s’agit encore comme le disait Odile Tobner dans son livre ( voir Bibliographie ) : « Toujours cette increvable tautologie : si quelqu’un n’est pas raciste, ses propos ne sont pas racistes. »

Alors « Mytho » lorsque tu disparaîtras, nous dirons : « Bon débarras ! »

[page]

V) - Bibliographie :

Théophile Obenga ( voir son œuvre, notamment, « Cheikh Anta Diop, Volney et le Sphinx » )
Roger Garaudy, « Le terrorisme occidental »
Jean Ziegler, « La Haine de l’Occident »
Odile Tobner, « Du Racisme français »
Léon Poliakov, « Brève histoire des hiérarchies raciales »
Comte Volney, ses Oeuvres complètes, en 8 vol.et ses OEuvres choisies en 6 vol.
Jean-François Champollion, « Lettres et journaux écrits pendant le voyage d’Égypte »
Bossuet, « Cinquième Avertissement aux protestants »
Montesquieu, « Pensées »
Gobineau, « Essai sur l’inégalité des races humaines »
Voltaire, « Essai sur les mœurs » et « Traité de métaphysique »

Etile René-Louis Parfait ( Imhotep )

Retour à l'accueil