La science confirme que le Néandertalien et l'Homo Sapiens Sapiens sont deux espèces distinctes.

Une découverte qui met fin à de nombreux débats entre chercheurs. Nous ne sommes pas les descendants partiels de Neandertal. Une étude italienne, qui a analysé l'A.D.N. mitochondrial de différents os, est catégorique. L'homme de Cro-Magnon a côtoyé l'homme de Neandertal.

Un homme de Néandertal ou Néandertalien est un représentant fossile du genre Homo qui a vécu en Afrique, en Europe et en Asie occidentale au Paléolithique moyen, entre environ - 250 000 et - 28 000 ans.
Depuis des années, les paléontologues s'interrogent sur les liens entre les deux espèces, auraient-elles pu s'interféconder ?

La découverte en 1998 du squelette d'un enfant au Portugal avait soulevé la controverse : l'enfant qui vivait il y a 24 500 ans semblait porter les deux marques de Neandertal et de Cro Magnon.



Cependant les études génétiques récentes entre Néandertaliens et hommes contemporains ne montrent aucune ressemblance entre leurs deux ADN et penchent en faveur d'une vraie séparation entre

[page]

les espèces. Mais selon le magazine britannique ' New Scientist ' qui rapporte la découverte italienne, ces études sont biaisées car elles comparent les ADN d'espèces séparées par plus de 30000 ans.

« Avec un tel décalage de générations, il est normal de ne plus trouver de ressemblances entre les individus ", explique Serge Lebel, paléontologue à l'université du Québec à Montréal.



Pour que les preuves soient tangibles, les comparaisons devraient avoir lieu entre hommes modernes « anciens », c'est-à-dire des Cro Magnons, et Néandertaliens.

L’homme de Neanderthal doit son nom à une région d'Allemagne où il fût découvert en 1958. vivant à peu près à la même époque. C'est ce qu'a réalisé une équipe de l'université Ferrara, en Italie.

Les chercheurs dirigés par Giorgio Bertorelle ont comparé les séquences génétiques de 60 européens et 20 non européens récents, 4 Néandertaliens et 3 Cro Magnons. Ils ont trouvé des différences très importantes de séquences génétiques entre hommes de Neandertal et hommes de Cro-Magnon.

[page]


Par contre, aucune différence notable n'a été découverte entre hommes modernes récents et hommes de Cro Magnon. Différences anatomiques entre Néanderthal ( à gauche ) et Homo Sapiens ( à droite )

De plus, l'analyse menée en 2006 de l'ADN mitochondrial d'une dent d'un jeune néandertalien ayant vécu autour de - 100 000 ans, découverte dans la grotte de Scladina à Sclayn ( Belgique ), révèle bien que l'homme de Néandertal était d'une espèce différente de l’Homo sapiens.
( Ludovic Orlando, Pierre Darlu, Michel Toussaint, Dominique Bonjean, Marcel Otte and Hänni Catherine, CNRS, ENS Lyon « Revisiting neandertal diversity with a 100.000 year mtDNA sequence », Current Biology 6 juin 2006 ; volume 16, issue 11. )

[page]

L'Homo Sapiens en provenance d'Afrique tout comme le Néanderthalien préalablement, était tout de même beaucoup plus doué et intelligent que ce dernier. C'est de là que provient probablement la disparition des néanderthaliens qui n'ont pas pu s'adapter aux nouvelles problématiques environnementales.



La polémique n'est cependant pas terminée. Dans le dernier numéro de la revue Nature, plusieurs experts reprochent à l'équipe italienne d'avoir peut-être négligé un facteur essentiel : la contamination des os par des séquences d'ADN contemporaines. « Il suffit de tousser sur un os pour lui donner notre ADN », poursuit Serge Lebel. Reste donc à vérifier que l'étude italienne n'a pas comparé des êtres humains contemporains avec des êtres humains... contemporains.
( Sources http://www.quebecscience.qc.ca )

Isabelle Cuchet

Retour à l'accueil