Se connecter - S'inscrire

L'origine africaine du concept de " mesure " du temps.

Partager

Nouvelle découverte à mettre à l'actif de l'Afrique... !
A l’aube de l’histoire de l’humanité, soit 12 000 ans avant l’ère chrétienne, si l’on tient compte des fouilles menées en Nubie par F. Wendorf, la société africaine ancienne d’essence matriarcale, agraire et pastorale, s’est consacrée à l’observation de la nature et surtout du ciel ( course du soleil, périodes lunaires…) afin de définir avec exactitude la durée de l’année, des saisons mais aussi des périodes en matière d'agriculture ( semence, moissons, récolte ).

1 ) - L’agriculture à la base de la notion de « temps »

a) La tradition spirituelle africaine ancienne...

Selon la tradition spirituelle africaine antique, l’apparition de l’agriculture fut le fruit de deux envoyés divins, à savoir Osiris ( Ousirê ) et Isis ( Aset ). Aidé de sa femme Isis ( appelé aussi « Set Kem », soit la « femme noire » ), Osiris a enseigné aux africains anciens l'agriculture ( préparation du sol, semence des grains, arrosage, récolte du blé ) sans oublier la fabrication du pain, de la bière, du vin, etc… Dans les Textes des pyramides, il est à juste titre appelé " Wn Nefer " à savoir " l'être divin perpétuellement bon ". Il est celui qui détient les " secrets de la germination éternelle du corps de Geb " ( Geb symbolisant la terre ) et qui a introduit parmi les hommes les 42 commandements divins d’Amon-Râ
( Dieu ) à savoir Maât ( la vérité-justice ).

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8