Se connecter - S'inscrire

Les premiers tracés géométriques de l'histoire de l'humanité.

Partager

L'Afrique livre aujourd'hui des secrets archéologiques bien gardés. Les récentes découvertes faites en Afrique du Sud dans la grotte de Blombos ont permis de remettre certaines pendules à l'heure. En effet, comme le confirmait le journal " Le Monde " du 15/01/2002 [1], les chercheurs occidentaux étaient jusqu'en 2002 convaincu que l'intelligence humaine avait émergé lors de limplantation des Homo Sapiens Sapiens en Europe. Ils se basaient sur les peintures rupestres des grottes comme celles de Lascaux ou Chauvet datant de 35 000 ans avant l'ère chrétienne ( NB. datations revues à la baisse en 2004 ).

A ce titre, l'article du Monde se fait l'écho de ce courant de pensée en ces termes :

" L'home moderne, Homo sapiens sapiens, apparu en Afrique il y a 120 000 ans, n'a-t-il pas donné la mesure de son intelligence qu'après être arrivé en Europe via l'Asie, il y a environ 40 000 ans ? "

Avec les découvertes faites à Blombos ( pierres gravées, coquillages ayant servit de collier et de bracelet... ), par Chris Henshilwood ( http://www.nsf.gov/od/lpa/news/02/pr0202images.htm ), cette thèse vole littéralement en éclat car la grotte remonte à près de 80 000 ans avant l'ère chrétienne. Elle est donc deux fois plus vieille que celles trouvées en Europe, ce qui atteste que la révolution culturelle des hommes modernes a eu lieu en Afrique, près de 50 000 ans avant leur arrivée en Europe.


" La découverte en Afrique d'outils en os plus anciens suggère que (...) que l'entrée dans la ' modernité ' du paléolithique, pourrait être apparue bien avant l'arrivée en Europe ".

Auteur de cette déclaration, Denis Vialou, professeur à l'Institut de paléontologie humaine de Paris poursuit [2] :

" Les industries microlithiques africaines semblent en effet plus anciennes que leurs homologues européennes. Certaines, en Afrique du sud, remontent à 40 000 ou 50 000 ans avant notre ère alors que,

1 - 2 - 3