Se connecter - S'inscrire

Le pays dogon a produit pendant des siècles de grandes quantités de fer.

Partager

devaient être plutôt dédiés à une production intensive, quasi industrielle, qui s'est échelonnée sur une longue durée. " Cette activité était-elle libre ou forcée ? ", s'interroge Vincent Serneels. Des empires africains ont prospéré dès le Moyen Age dans le delta du Niger : Ghana ( IXe siècle ), Mali ( XIVe siècle ) et Songhaï ( XVIe siècle ).

" Ils ont pu stimuler la production de fer pour des besoins agricoles et militaires ", suppute Vincent Serneels. Jusqu'au XIXe siècle, explique le chercheur, l'Afrique a été une " société fondée sur le fer " dans laquelle des forgerons habiles réalisaient des outils agricoles ( houes-machettes ) ainsi que des armes ( lances, pointes de flèche, couteaux ) pour la chasse et la guerre. Cette production intensive de fer a duré jusqu'au XIXe siècle. Elle a pris fin avec l'arrivée en masse du fer européen en Afrique, après la guerre de 1914.
( Source, article de ' Le Monde ' paru dans l'édition du 29/12/2006 )

Par Christiane Galus

1 - 2