Se connecter - S'inscrire

L'écriture : une invention africaine !

Partager

carbone 14, la dynastie égyptienne de Narmer en 3 400 avant J. C. Huit ans après en 1987, une équipe Suisso-américaine conduite par le professeur Herbert Haas prouvait qu'il fallait vraiment retenir la date de 3 500 avant J. C. pour cette même dynastie. Aucun ouvrage de vulgarisation n'a vraiment fait état de cette conclusion. Aussi, compte tenu de ces découvertes, disons que l'écriture est à peu près contemporaine de Narmer.

III ) - Les vices de forme de la comparaison Afrique/Mésopotamie :

Peut-on réellement comparer, une civilisation qui inscrit des signes sur de la terre séchée ( tablette d'argile ) avec un bout de bois..... à une civilisation qui est à l'origine du papier (papier vient de papyrus) et de la technicité de l'écriture ( encre, plume, etc... ) ?

Tout cela semble plutôt arbitraire d'autant plus l'écriture mésopotamienne est morte dans l'œuf ( sans laisser de descendance ), ce qui ne fut pas le cas de l'écriture égyptienne. De plus, les égyptiens écrivaient véritablement à l'origine et non pas les Mésopotamiens, qui enfonçaient simplement un bout de bois dans une tablette d'argile mouillée et se livraient plutôt à des calculs.

Mais pour être juste il faudrait comparer cette pratique vieille de 2 600 ans av. J. C. en Mésopotamie avec celle trouvée en Afrique sur l'os de Lebombo qui remonte lui à 37 000 ans avant J. C.

IV ) - L'origine africaine des premiers habitants de la Mésopotamie...

Il faut savoir que des fouilles réalisées en Mésopotamie ont confirmé que les premiers habitants sédentaires de cette contrée, étaient africains. En effet, les rois les plus anciens exhumés en Elam sont noirs.

Le résultat des fouilles réalisées sur le terrain par le professeur Dieulafoy l'atteste clairement :

" Seuls, les puissants personnages avaient le droit de porter de hautes cannes et des bracelets ; seul le gouverneur d'une place de guerre pouvait en faire broder l'image sur sa tunique. Or, le propriétaire de la canne, le maître de la citadelle est noir, il y a donc de grandes possibilités pour que l'Elam ait été l'apanage d'une dynastie noire et si l'on s'en réfère même aux caractères de la figure déjà trouvé, d'une dynastie Ethiopienne.

Serait-on en présence de l'un de ces Ethiopiens du Levant dont parle Homère ? Les Nakhuntas étaient-ils les descendants d'une famille princière apparentés aux races noires qui régnèrent au sud de l'Egypte ".

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6