Se connecter - S'inscrire

Un camerounais invente le système anti-collision.

Partager

Je suis un pur produit du système scolaire primaire et secondaire du Cameroun que j’ai excellemment validé par un baccalauréat C. Après avoir demandé en vain une bourse d’étude à mon pays le Cameroun, j’ai été obligé de perdre une année scolaire en m’inscrivant en première année d’université à Yaoundé en filière Mathématiques Informatique que j’ai validé brillamment en tant que major de promotion. N’ayant toujours pas pu obtenir de bourse d’étude à l’étranger, mes parents ont réussi à m’envoyer poursuivre mes études en France à l’âge de 19 ans, où j’ai effectué toutes mes études supérieures, classes préparatoires, école polytechniques et doctorat. Suite à l’obtention du premier prix national français de l’invention et de l’innovation, la France me propose la nationalité Française que j’accepte. J’obtiens alors la double nationalité camerounaise et française.

Après plusieurs années de parcours du combattant dans les méandres de l'entrepreneuriat, ma technologie est aujourd’hui labellisée technologie clé française N°43 par le ministère français de l’industrie et adoptée par le ministère de la défense pour les applications militaires en particulier par la marine française. Aujourd’hui à 42 ans, j’en ai passé 19 ans au Cameroun et 23 en France.

Vous comprendrez aisément qu’avec mon parcours je ne me sente pas totalement comme une composante de la fuite des cerveaux dont est victime le Cameroun.

Idriss Linge :

On se souvient qu’en 2006, dans le cadre d’une interview, vous avez émis l’hypothèse de développer une de vos activités au Cameroun, notamment dans la téléphonie, visiblement vous y avez renoncé, pourquoi ?

Séverin Kezeu :

Notre projet d’implantation au Cameroun a tout simplement été différé. Nous sommes actuellement en cours d’élaboration d’un projet d’implantation au Cameroun. Ce projet permettra la valorisation à l’échelle mondiale du génie créatif camerounais.

Idriss Linge :

Que pensez-vous du nouvel environnement des affaires au Cameroun, vu que vous pouvez en profiter en qualité d’investisseur étranger. Pour rappel l’état expérimente un système de création d’entreprise en trois jours, et est presque passé sur le régime de la déclaration ?

1 - 2 - 3 - 4 - 5