Se connecter - S'inscrire

Georges Nicolo, un grand savant Noir honoré dans sa ville natale, le Gosier.

Partager

Il a assis sa renommée internationale en écrivant des ouvrages scientifiques d'une valeur inestimable.

Il est l'auteur de l'ouvrage " La pompe à diode, son application au comptage de particules nucléaires et à la détection des excursions de puissance des piles et réacteurs atomiques ". ( Rapport C.E.A., n° 215 ).

Il est encore l'auteur de " L'électronique dans les appareils de contrôle nucléaire ", ( Préfacé par R. Guillien, Professeur à la Faculté des Sciences, Directeur de l'Ecole Nationale Supérieure d'electricité et de mécanique de Nancy et Maurice Ponte de l'Académie des Sciences, aux éditions Eyrolles ).

Professionnellement, il s'est illustré encore en, participant à l'amélioration de la technologie de l'information télévisuelle, Se chargeant du suivi des projets de contrôle des réacteurs nucléaires français et de la réalisation de réacteurs nucléaires d'enseignement dont notamment Ulysse et des prototypes tels que Isis, Cabri, etc... et des surrégénérateurs tels que Phenix et Superphenix.

Devant une telle destinée professionnelle et un tel modèle valorisant pour la jeunesse guadeloupéenne, comment se fait-il que ce savant hors pairs ait sombré dans l'anonymat ?

Pour Nicolo, la puissance d'un territoire ne repose sur le potentiel intellectuel de sa jeunesse ou plutôt sur le génie de ses dirigeants à faire émerger des cerveaux scientifiques capables de relever tous les défis. En fait, il a toujours été très critique envers la classe politique guadeloupéenne qu'il jugeait inadaptée à la situation. Les choses ont-elles changées depuis ?

Voilà ce qu'il disait : " Du point de vue personnel et au sujet des Départements d'Outre-Mer trop éloignés de la Métropole, hélas, une prise de conscience plus aiguë de chacun paraît une nécessité si l'on souhaite marcher dans le sens du progrès. Il me semble aussi intéressant de faire ressortir que le développement d'une région ( ou d'un pays ) est basé sur son équilibre économique et que la qualité d'une population ( ou d'un peuple ) réside dans son potentiel intellectuel et dans les méthodes d'utilisation de celui ci.

En conséquence, je conseillerais à la race noire et en particulier à celle d'expression française, tant africaine qu'antillaise dont je fais partie et j'en suis fier, de multiplier ses efforts afin de trouver les méthodes qui permettent d'avoir le maximum de connaissances orientées vers la science. Cette science qui, après avoir patiemment élucidé les secrets de la nature, après s'être assuré son concours, son alliance, est parvenue à la maîtriser jusqu'à transgresser son fonctionnement normal et qui, attaquant ses secrets, atteignant sa constitution elle-même, libère ses énergies cachées et les utilise au profit de

1 - 2 - 3 - 4