Se connecter - S'inscrire

Hommage à la femme Noire, Acte I.

Partager


Être femme et noire, c’est déjà un problème dans les sociétés blanches. Être en plus intelligente et belle, contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’est pas généralement un avantage ; une bonne raison : la femme intelligente et belle exige, très souvent, le respect de sa personne. Elle est contre la
« promotion canapé ». Elle souhaite être reconnue au travail pour ses compétences et non pour son physique. Elle ne souhaite pas être la « Poupée noire / poupée créole » ou « la bonniche / l’esclave » d’un individu qui d’emblée se prend pour un être supérieur ; un mythomane qui se prend pour un sauveur de la race noire parce qu’il vous a accordé un poste que vous méritez largement. D’ailleurs, qu’elle soit belle ou pas, intelligente ou pas, la femme noire a de la valeur, à mes yeux, seulement lorsqu’elle exige le respect de ses origines ethniques, de sa culture, de l’histoire de son peuple, de son corps ! Elle est ni un « singe », ni un « perroquet ».

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24