Se connecter - S'inscrire

Le testament historique des Arabes confirme l’origine africaine des Egyptiens anciens...

Partager

Après l’examen des sources grecques, juives, latines et éthiopiennes confirmant l’origine africaine des égyptiens anciens, il convient maintenant d’analyser les sources arabes.

1- Témoignage de Mas Udi...


( Portrait d'al-Mas'udi Abū al-Ḥasan ‘Alī ibn al-Ḥusayn ibn ‘Alī al-Mas’ūdī )


Al Mas Udi dit Abu-Alhasan Ali bin al-Husain est surnommé l’Hérodote Arabe, car il fut en un grand voyageur. Né à Bagdad ( Irak ) il a passé la plupart de son temps à voyager en Asie, au Proche Orient et en Egypte où il est mort en 958.

Dans un ouvrage en 13 volumes [1] où il a collecté les principaux récits historiques de son époque sur les peuples qu’il a visité, [gras]il nous a légué des informations cruciales, sur les liens ancestraux entre l’Afrique et l’Inde et surtout sur l’origine ethnique des Egyptiens anciens.

Ainsi, Mas Udi nous révèle que :

" Quant aux fils de Cham ( à savoir fils noir de Noé ), ils s’établirent dans les pays du sud (...) le plus grand nombre des descendants de Canaan, fils de Cham, vinrent habiter la Syrie (...)
Nawfîr, fils de Put, fils de Cham, à la tête de ses enfants et de ceux qui le suivaient prit la direction de l’Inde et du Sind (...) Il ressort de cette tradition que les habitants de l’Inde et du Sind sont les descendants de Nawfîr, fils de Put, fils de Cham, fils de Noé (...)

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8