Se connecter - S'inscrire

Quand l'Africain était L'Or Noir de L'Europe, Interview de Bwemba Bong pour Africamaat.

Partager

A :

La deuxième série de questions porte plus précisément sur les razzias négrières puisque c'est le titre du livre. Les razzias négrières ne sont pas toujours rentrées dans la mémoire universelle, la noirceur reléguant comme dit Edem Kodjo, la plus importante entreprise d'avilissement et d'asservissement de l'homme, aux siècles obscurs de la civilisation et de la démocratie, dont il ne faut surtout pas perturber la marche victorieuse et le cancer généralisé. Je parle de « cancer » car il s'agit ici de préceptes occidentaux d'où encore l'importance d'écrire notre propre histoire... Le terme razzia suggère qu'il y a eu planification d'un génocide, soutenu par des pratiques et des violences organisées. Peux-tu donner les grandes lignes de ce plan ?
Peux-tu décrire les méthodes de terreur, de manipulations utilisées ?

B.B :

En vérité, j'évite toujours d'utiliser le terme de traite négrière parce que la notion de traite introduit un commerce plus ou moins.

En revanche, la notion de razzia est plus appropriée puisque c'est véritablement une technique de kidnapping. En effet, lorsque les occidentaux parlent de la traite négrière, ils veulent suggérer qu'ils sont venus acheter des marchandises, alors que dans la dimension du terme razzia, nous voyons des gens qui se sont précipités sur l'Afrique avec une violence incroyable tout simplement parce que l'africain était devenu l'or noir.

Pourquoi ? Parce que c'était l'énergie de l'époque, cette énergie il fallait l'emmener pour aller travailler dans les mines du Nouveau Monde, pour aller travailler dans les plantations des Caraïbes. Ainsi jusqu'à aujourd'hui le principe reste inchangé car lorsque les occidentaux ont besoin de pétrole d'un pays du tiers monde qui est assez faible, ils le prennent toujours par la violence.

Alors je serais très étonné et j'aimerais qu'on me démontre comment six ou sept siècles après, lorsque ELF va prendre le pétrole du Congo par la violence en faisant bombarder le palais de Lissouba, qu'on me dise comment les ancêtres de E.L.F. auraient pu aller négocier des êtres humains avec des pays africains qui militairement à l'époque étaient assez faibles. Ils n'avaient pas développé d'armements n'ayant pas cette philosophie militariste.

Donc j'aurais voulu qu'on me démontre comment il y aurait pu y avoir discussion, c'est pour cela que je parle de razzias. Les occidentaux ont détruit des empires entiers, ont désorganisé des états pour s'emparer des êtres humains dont ils avaient besoin.

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12