Se connecter - S'inscrire

Les Juifs et l'esclavage des Noirs : Acte 3.

Partager

l'expulsion des Juifs des colonies françaises, ce qui présuppose donc qu'ils y sont. S'ils y sont, est-ce en tant qu'esclaves ?

Bien sûr que non mais le fait de dénoncer l'antisémitisme ne justifie pas que l'on dise n'importe quoi et que l'on alimente l'idée que tous ceux qui ne sont pas d'accord avec le discours du CRIF sont des antisémites. L'article exige l'expulsion des Juifs des colonies françaises, ce qui présuppose donc qu'ils y sont. S'ils y sont, est-ce en tant qu'esclaves ? Bien sûr que non ! Éric Zemmour, Alain Finkielkraut, Élisabeth Lévy, qui se fichent de l'histoire des Noirs comme de leurs premières chemises, se répandent depuis des mois en calomniant les Noirs à quasiment chacune de leur sortie, tout cela pour relativiser cette chose qui n'est qu'une petite chose propre à toutes les civilisations disent-ils.

Ils martèlent leurs « vérités » et accusent les Noirs d'être les inventeurs de la traite des Noirs. Mais personne n'est là pour les contredire et eux ne sont pas racistes mais juste des gens courageux. Dans ce sens, le dossier du Nouvel Observateur ( qui est pris par le CRIF en référence ) ne relève que de la manipulation.

Reprenons le passage de Laurent Lemire :

- " Les marchands juifs participent-ils à la traite atlantique ? Faux. Et la meilleure preuve qu'il s'agit là d'une élucubration sans réalité historique figure dans le Code noir, promulgué en 1685 par Louis XIV. Le premier article de ce texte qui réglemente l'esclavage aux Antilles, en Guyane et en Louisiane exclut formellement les juifs des territoires concernés : ' Enjoignons à tous nos officiers de chasser hors de nos îles tous les juifs qui y ont établi leur résidence, auxquels, comme ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d'en sortir dans trois mois, à compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens. '

A La Rochelle, Nantes et Bordeaux, de grandes familles protestantes ont en revanche prospéré grâce au commerce triangulaire. Nous revoici donc avec l'alibi du Code noir instrumenté à des fins de disculpation. C'est écrit dedans, donc c'est bien la preuve qu'il n'y a pas de Juifs impliqués dans ce commerce et ceux qui affirment le contraire ne sont que des rejetons d' Adolf Farrakhan, à moins que ce ne soit de Louis Hitler. Mais qu'est-ce que des Juifs font dans ces îles et pourquoi le Code noir veut-il les en chasser ? ( Une tribune de Libération février 2005 ) de Maistre, Mendès-France et Taube répond à cette question :
« Il existe un moyen très simple de clouer le bec à tous les Dieudonné qui essaient de mettre en concurrence les porteurs de mémoires des génocides et autres crimes contre l'humanité. Il suffit de relire l'article 1 du code noir par lequel, en 1685, Louis XIV instaura l'esclavage dans le royaume de France [...] L'acte même de fondation de l'esclavage intégra donc les juifs dans la communauté des exclus. Ce texte nous apprend ce que savent la majorité des juifs, les victimes des horreurs criminelles de l'Occident furent, sont et seront toujours solidaires par respect mutuel entre elles. »

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7