Se connecter - S'inscrire

Critique de l'historiographie occidentale vis à vis des razzias négrières.

Partager

L'historiographie des razzias négrières et de l'esclavage des Noirs dans les colonies européennes d'Amériques, des Antilles et du Pacifique est le théâtre d'une déformation des faits sans précédent.

Je vous le donne dans le mille. Vous prenez n'importe quel document ( article de presse, ouvrage historique, documentaire Tv, etc... ) traitant du commerce négrier et vous obtenez en subtance ceci :

" Le Commerce triangulaire était une forme de traite, liée à l'exploitation du sol américain par les pays européens. Des navires partaient d'Europe avec divers articles de pacotille destinés au troc. Ils se rendaient dans les comptoirs côtiers d'Afrique où ils échangeaient leur marchandise contre des captifs. Les négriers transportaient ceux-ci dans les colonies d'Amérique pour qu'ils travaillent comme esclaves à l'exploitation des ressources du continent. Les négriers retournaient ensuite en Europe avec à bord les produits de cette exploitation ".

Pour apprécier l'énormité de l'inexactitude de ce passage, dont la vocation est de nous mener en bateau ( c'est bien le cas de le dire ), je vous demande en guise d'exemple, d'examiner avec attention le détail d'un compte financier d'un négrier français, afin de constater si ce qu'il a écrit en son temps, est conforme à ce que les historiens vous disent aujourd'hui.

S'il s'avère que les données historiques divergent catégoriquement de ce qui est écrit, je vous propose de jouer au jeu " Question pour un kamit ", en fin d'article.

1) Examen du compte financier établit pour un voyage par un négrier :

Théodore Canot ( 1806-1860 ), navigateur et négrier français, nous dévoile dans ses mémoires, le détail réel des " marchandises " embarquées dans son navire au départ de l'Afrique pour l'une de ses traversées de l'Atlantique ( Cf. Confessions d'un négrier, de Théodore Canot, Petite Bibliothèque Payot Voyageurs, 1993 ) :

- 3 500 peaux ( d'animaux ) : £ 1 750
- 19 grandes dents d'ivoire de première qualité : £ 1 560 - Or : £ 2 500
- 600 livres de petit ivoire : £ 320
- 15 tonnes de riz : £ 600
- 40 esclaves : £ 1 600
- 36 jeunes bœufs : £ 360
- Moutons, chèvres, beurre, légumes : £ 100
- 900 livres de cire d'abeilles : £ 95 Valeur totale des marchandises : £ 8 885

1 - 2 - 3