Se connecter - S'inscrire

Les historiens européens et la traite négrière : Rien ne sert de mentir...

Partager

Poursuivons la discussion avec Jean Philippe Omotunde à l'occasion de la publication de son ouvrage détonnant : « La traite négrière européenne : vérité & mensonges »

AfricaMaat : Quand a véritablement commencé les incursions européennes en Afrique ?

Jean Philippe Omotunde : C'est en 1441 que les Portugais ont commencé à faire du brigandage sur les côtes de l'Afrique. Soit 51 ans avant l'arrivée de Christophe Colomb en Amérique. C'est le début de l'histoire, il ne faut pas l'oublier ! En débarquant cette année là au port de Lisbonne avec des africains kidnappés avec violence sur la côte, le navigateur portugais Antam Goncalvez a suscité une vive effervescence.
Georges kay, ancien journaliste au Daily Express même reconnaît que c'est de là : " que se multiplièrent les expéditions ayant pour but principal de capturer des indigènes. Des bandes d'hommes armés les pourchassaient, tuant tous ceux qui résistaient, hommes, femmes ou enfants. C'est ainsi que l'homme blanc devint rapidement un ennemi aux yeux de ceux qui l'avaient d'abord approché avec une curiosité pacifique ".
Poursuivons l'analyse chronologique des faits :

- 13 ans après, on a la bulle papale de Nicolas V en 1454, qui autorise le roi du Portugal à décimer l'Afrique et à exterminer ses habitants.
- 2 ans après, en 1456, la bulle papale émise par Calixte III, rajoute dans les régions à décimer, la Guinée et au-delà, l'Inde même.
- 36 ans après, en 1492, Colomb arrive en Amérique.
- 2 ans après, en 1494, le Traité de Tordesillas, approuvé par le Pape Alexandre VI, partage le monde entre le Portugal et l'Espagne. Ce premier "Yalta" béni par le Vatican octroie l'Asie, l'Afrique et le Brésil au Portugal et le reste du Monde a l'Espagne.
- En 1537, le pape Paul III ne s'oppose finalement qu'à l'esclavage des seuls indiens

AfricaMaat : Oui mais certains soutiennent que ce sont des rois africains qui ont vendu les esclaves aux négriers...

JPO : Le véritable problème est le suivant, sur quelle base le trafic a-t-il été mis en place ? Du brigandage, des faits d'armes et des assassinats ! Là-dessus rajoutons, les armes occidentales de destruction massive de l'époque et les forts militaires construits le long du littoral africain et vous avez tous les ingrédients du crime contre l'humanité qu'est l'esclavage.

Voyons cela, le fort d'Arguin fut construit en 1455 par les Portugais, 1445... soit 47 ans avant l'arrivée de Colomb en Amérique.

1 - 2 - 3